Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Pour ne pas oublier ces histoires du Moyen Age qui racontent la pierre sculptée des églises, les êtres légendaires, la nature...


Au sujet des Dames vertes :

 

  

 
Comme l'homme vert, la Dame verte représente l'harmonie, en tant que principe féminin, avec la nature. Elle a échappé à tous les bûchers, elle a traversé toutes les craintes, les haines, les mémoires. Elle est vivante, verte, plus forte qu'on croit.
"Elle est un cri sans fin qui traverse les abîmes du temps, la pluie et le vent"*. Elle a appris à se cacher dans le coeur des sources d'eau claire, au fond des mares, des grottes, des rivières (la Loue) et sur le tympan ou les colonnes des églises romanes.

Elle est souvent inaccessible au regard. Seules, certaines personnes ont la chance de la rencontrer.
Il existe d'après les légendes de nombreux lieux où l'on recense des Dames vertes : au Pays de Galles, dans les ruines du château de Caerphilly, on trouve une Dame verte qui prend la forme d'un lierre grimpant, dans les forêts de  Franche-Comté, dans le Jura, en Picardie, en Périgord.
Presque toutes aiment les lieux humides, elles s'ébattent au crépuscule (Mélusine), des étangs (Vouivre), des sentiers forestiers (Dames vertes).
Elles apparaissent parfois, enveloppées de voiles verts.  Avatar de l'arbre, elles jouent un rôle protecteur et bien souvent, elles protègent les enfants et les anciens. Elles peuvent donc prendre différentes formes, vieilles ou jeunes pour approcher les humains.
Jean le Mauve en Picardie, raconte : "Pendant que ma grand-mère faisait la vaisselle, j'avais quatre ou cinq ans, je m'asseyais sur le petit banc et plus d'une fois, j'ai vu la Dame verte apparaitre derrière les vitres embuées" .

"Lorsque Jean rencontre la Dame verte, il la reconnait tout de suite avec ses cheveux d'herbe, ses yeux d'eau, ses dents de fouine" - Extrait de Jean le Vilain, conte.

"La dame verte marche par les sentiers de la forêt, ella de très longs cheveux, couleur des mousses argentées, quand elle marche, elle réveille le brouillard" - L'enfant et le bûcheron, conte.

C'est sur une carole, une musique du Moyen Age qu'elle est arrivée, les animaux se sont arrêtés de danser et se sont installés à ses pieds" - Le ménétrier et la Dame verte, conte.


Femme-lierre, femme de houx,
femme serpente,
la Dame verte
est celle qui relie les quatre éléments,
le monde terrestre et céleste
celle qui nous protège,
invisible et pourtant là.
Saurons-nous la regarder et la garder ?

Depuis mon enfance, entre brin d'herbe, feuille de chêne et verveine, cette Dame verte m'enchante...

Véronique Gaumont, conteuse-harpiste, marcheuse.

* Gabriel Yacoub : auteur-compositeur.